Des résultats probants pour le programme de déradicalisation dans les prisons nigérianes

08/12/2016

   Civipol a développé, entre mai 2014 et mai 2016, un programme de déradicalisation en milieu carcéral dans le cadre du projet EUTANS[1]. Elle a travaillé avec le bureau du conseiller à la Sécurité nationale du Nigeria (ONSA) dans l’application de leur stratégie de sécurité nationale.

   Ce programme a été mis en œuvre dans une prison-pilote pour des hommes adultes accusés ou condamnés en vertu des infractions liées au terrorisme. Au moment de l’achèvement de ce projet mené par une équipe d’experts internationaux et nationaux dirigée par Civipol, la majorité des détenus éligibles sélectionnés par le programme étaient engagés dans les activités et séances animées par le personnel pénitentiaire formé.

   Les mécanismes clés du programme reposaient sur des processus d’évaluation des risques, avec un accent particulier sur les risques liés à l’extrémisme violent, ainsi que sur des formations pour les personnes destinées à réduire le risque identifié. Une équipe pluridisciplinaire du Service national des Prisons a été formée à cet effet.

   Ce programme s’inscrivait dans la stratégie nationale du Nigeria de 2014 qui définit une approche « douce » du contre-terrorisme. Une approche militaire à elle seule ne s’est pas révélée suffisante pour contrer une insurrection terroriste adossée à une idéologie.

   En effet, ces dernières années, le Nigeria a fait face à un ensemble complexe de défis en matière de sécurité nationale, avec notamment l’un des conflits les plus violents et perturbants dû aux menaces émanant d’Ansaru (Avant-garde pour la Protection des musulmans en Afrique noire), de Boko Haram et de leurs factions.




[1] Appui de l’Union européenne pour renforcer les capacités nationales du Nigéria aux défis sécuritaires, lire en Événements (11/02/2015 ; 23/03/2015)

+33 (0)1.45.44.85.20

Civipol conseil

 

 

logo afaq iso 9001 certification

9, rue Notre-Dame des Victoires
75002 PARIS